Moshé Dayan, un héros d’Israël

Nous sommes en 1941, en Palestine britannique, à la frontière syro-libanaise. Les 2 pays sont sous contrôle du gouvernement de Vichy. Une attaque conjointe de la Liban et de la Syrie, sans doute appuyée par les troupes de Rommel en Afrique du Nord, semble imminente et menace les villages juifs du nord de la Palestine. Des volontaires juifs s’engagent alors au sein de l’armée britannique. Le jeune officier Moshé Dayan fait partie de ceux-là et effectue une patrouille à la frontière libanaise. Ce jour-là, il essuie les tirs des troupes françaises de Vichy basées en Syrie. Il cherche d’où proviennent les tirs. Il prend ses jumelles puis sent son crâne exploser. Les jumelles lui sauvent la vie mais il vient de recevoir le tir d’un sniper français dans son œil gauche, qu’il perd à tout jamais.

Publicités